Un filtre anti-calcaire est un appareil qui empêche le calcaire de se déposer dans les canalisations. C’est un processus prouvé et efficace, qui fonctionne très bien pour protéger petites et grandes installations.

Il existe différents types de filtre anti calcaire. Dans cet article je vais vous parler du calcaire en général et des différentes utilisations d’un filtre anti calcaire pour protéger vos équipements et votre robinetterie.

 

Qu’est-ce que le calcaire

Le calcaire, que l’on appelle aussi tartre, est un dépôt de minéral : le carbonate de calcium. L’eau courante en contient plus ou moins en fonction notamment de la région dans laquelle vous résidez.

La dureté de l’eau correspond à la quantité de carbonate de calcium qu’elle contient. Plus une eau est dure, et plus vous aurez de dépôt de calcaire dans vos canalisations.

Fort heureusement, il n’y a aucun danger à boire de l’eau qui contient du calcaire. On peut en consommer toute la journée et ne pas avoir de problèmes de santé.

En revanche le problème du calcaire se pose pour les appareils électroménagers. Lorsqu’un appareil est encrassé avec du calcaire, il consomme beaucoup plus d’énergie.

Cela touche tous les appareils qui utilisent de l’eau : le lave-vaisselle, la chaudière, la machine à laver, mais aussi les petits appareils comme la cafetière, la bouilloire ou encore le fer à repasser.

Le calcaire encombre aussi les canalisations, et réduit le débit d’eau jusqu’à 10 voire 15%. Et lorsqu’il se dépose sur les robinets et les pommeaux de douche ceux-ci peuvent se boucher et devenir inutilisables.

On peut nettoyer et éliminer le calcaire sur les petits appareils et dans les endroits accessibles avec une solution très simple : le vinaigre blanc. En revanche pour la chaudière ou le lave-linge c’est tout de suite moins pratique.

Pour contrer le calcaire dans toute votre habitation, il existe une solution simple et efficace : le filtre anti calcaire pour la maison, que l’on installe juste après le compteur d’eau.

 

Filtre anti calcaire de douche ou robinet

Le calcaire peut se former de plusieurs façons : par exposition à la chaleur (sur les résistances des appareils comme le lave-linge ou la chaudière) ou par contact avec l’air.

Un filtre anti calcaire pour la maison est efficace pour protéger les canalisations et les gros appareils. En revanche il est un peu moins efficace pour les robinets ou les pommeaux de douche.

Dans ces cas précis, il vaudra mieux utiliser un filtre anti calcaire pour douche ou un filtre anti calcaire pour robinet – en complément d’un filtre anti calcaire pour la maison.

 

Filtre anticalcaire pour la maison

Un filtre anti calcaire pour la maison est un petit appareil que l’on pose après le compteur d’eau, et dans lequel circulera l’eau que l’on utilise ensuite partout dans sa maison.

L’eau passe à travers un filtre de polyphosphate, qui empêche le calcaire de se déposer. Il oblige le calcaire à rester en suspension dans l’eau. Et donc il n’y a pas de dépôt de calcaire.

Certains filtres anti calcaire font aussi office de filtre à particule, avec une deuxième cartouche : ils filtrent la boue, le sable, et toutes les saletés et impuretés de l’eau.

Un filtre anti calcaire pour la maison est très efficace et non toxique. C’est un appareil qui n’est pas dangereux pour la santé et que de nombreuses personnes utilisent avec succès.

Si vous avez des problèmes de calcaire dans votre habitation, et plus particulièrement si votre eau est dure, alors investir dans un filtre anti calcaire est une très bonne idée.

 

Choisir son filtre anti calcaire

Un filtre anti calcaire doit être choisi avec soin. Il existe des modèles différents, notamment le modèle à une cartouche et celui à deux cartouches.

Pour faire simple je vous conseille de commencer par un modèle avec une seule cartouche, et de choisir avec soin en fonction des caractéristiques de votre habitation et du réseau d’eau.

Un filtre anti calcaire doit être choisi en fonction des données suivantes :

  • pression maximale de l’eau d’arrivée
  • température maximale de l’eau d’arrivée
  • débit maximal par heure (en litre par heure)
  • dimension du filtre (pour pouvoir le poser)

Certains modèles de filtrent craignent aussi le gel et doivent être protégés en hiver. Si vous habitez dans une région ou le gel n’est pas rare, optez plutôt pour un filtre qui supporte le gel.

 

Filtre anticalcaire pour douche

Un filtre anti calcaire de douche empêche le tartre de se déposer sur les pommeaux de douche. C’est un modèle de filtre miniature que l’on pose à l’extrémité du tuyau de douche.

Quand on sait que le pommeau de douche est un des principaux endroits ou le tartre se dépose, et force souvent à remplacer le pommeau, cela peut être un très bon investissement.

Un filtre anti calcaire de douche coute entre 40 et 60 euros, et dure plus d’un millier de douche. C’est un accessoire indispensable si votre eau est dure, car cela vous évitera de devoir remplacer votre douche tous les 2 ans quand elle est bouchée par le tartre.

 

Filtre anti calcaire robinet

Pour les robinets on trouve le même type de filtre mais en format réduit plus petit. Il se fixe directement sur l’embout du robinet, et permet de protéger aussi bien le robinet lui-même que le mousseur.

Comptez une dizaine d’euros pour un filtre classique comme présenté sur la photo ci-dessus. Pour un appareil un peu plus discret il faudra généralement investir quelques euros de plus.

Pour protéger vos appareils électroménager et l’ensemble de votre installation d’eau, le moyen le plus efficace et le plus économique reste de poser un filtre anti calcaire pour la maison juste après le compteur d’eau.

L’indice de masse corporelle est devenu un indice de référence car il est très facile à calculer. Il requiert uniquement deux données : le poids et la taille. On peut donc très facilement le mettre en oeuvre dans des études scientifiques, même lorsque celles-ci ont peu de moyen. Car rappelons-le, un des obstacles majeur à la recherche c’est le financement.

L’IMC est utilisé à tort et à travers par des individus pour déterminer si ils devraient perdre des kilos en trop (il faut entendre : des kilos de gras). Mais sur le plan individuel cet indice ne veut rien dire. Adolphe Quetelet, le mathématicien qui a inventé l’IMC, a lui-même expliqué qu’il ne devait pas être utilisé pour tirer des conclusions chez des personnes isolées (par exemple : « vous êtes en surpoids »).

Alors comment peut-on utiliser l’indice de masse corporelle ? Cela sert-il à quelque chose de le calculer ? Existe-t-il d’autres mesures plus précises pour savoir si l’on a du gras à perdre ?

Ce sont les questions auxquelles je vais tenter de répondre, le plus simplement possible, sur ce site. Encore une fois, bienvenue, et j’espère que la lecture de mes textes vous sera utile.

 

Qu’est-ce que l’indice de masse corporelle ?

L’IMC est l’abbréviation de « indice de masse corporelle ». A l’origine (dans les années 1800) il était dénommé « indice de Quetelet » du nom de son inventeur Adolphe Quetelet. C’est un indice statistique utilisé pour constater des changements de corpulence à grande échelle.

Les chercheurs scientifiques utilisent l’IMC pour savoir si telle ou telle catégorie de la population (par exemple : les 20-30 ans, les plombiers, les cadres, les femmes chefs d’entreprise de 25 à 30 ans, etc.) est plus à risque de maladies que d’autres. Ils calculent l’IMC en se basant sur le poids et la taille des personnes, puis comparent avec le reste de la population.

Ils utilisent également l’IMC pour associer le surpoids à des risques de maladie. Ils ont trouvé que lorsque l’IMC dépasse 30, le risque de maladie augmente en flèche ! C’est pour cela d’ailleurs qu’un IMC supérieur à 30 indique un état maladif très connu : l’obésité.

Cela fonctionne aussi dans le sens inverse. Lorsque l’indice de masse corporel est inférieur à 18,5 le risque de maladie augmente aussi en flèche. On parle alors de maigreur. Peu de gens le savent, mais la maigreur est très dangereuse pour la santé, et bien plus dangereuse que le léger surpoids.

 

Faut-il calculer son IMC ?

Il peut être intéressant de calculer son IMC pour savoir dans quelle « catégorie » on se trouve. En revanche il ne faut pas tirer de conclusions trop hâtivement, et ce n’est pas parce que votre IMC est un peu élevé que vous devez vous rendre immédiatement à la case régime.

Il est certainement conseillé d’essayer de perdre un peu de poids si votre IMC est supérieur à 30. Mais en-deça de cet IMC fatidique, le plus important est à mes yeux d’équilibrer son alimentation et d’améliorer son bien-être au quotidien plutôt que de faire la chasse aux kilos sur la balance.

La perte de poids peut rapidement devenir une obsession, et elle peut amener à des troubles de santé bien plus grave que ceux encourus lorsqu’on est à peine en surpoids (tels que l’anorexie, la boulimie, ou la moins connue mais tout aussi problématique orthorexie).

Donc, je vous conseille de calculer votre IMC par curiosité, sans chercher à justifier le commencement d’un régime. Si vous voulez perdre du poids, vous devez y réfléchir avant même de calculer votre IMC : quels sont vos motivations ? Pourquoi voulez-vous maigrir ? Quelle méthode comptez-vous utiliser et pourquoi ?

Le calcul d’un indice basé sur le poids et la taille est secondaire. Ce n’est pas un facteur qui doit influencer votre prise de décision au-delà du nécessaire. Un IMC un peu élevé (tout en étant inférieur à 30) n’est pas la fin du monde. Demandez conseil à votre médecin, et calculez (ou recalculez) votre IMC avec lui pour recevoir ses conseils et ne pas mettre votre santé en danger inutilement.

 

Comment calculer son IMC ?

Vous avez décidé de franchir le pas et de calculer votre IMC ? Voici toutes les informations que vous devez connaitre avant de lancer la calculatrice. Tout d’abord je tiens à vous rappeler que l’IMC est seulement un calcul statistique et ne veut pas dire grand chose à lui tout seul. Faites le calcul de préférence en compagnie d’un médecin. Ce site ne remplace pas la relation entre vous et votre médecin ! (Je ne suis pas médecin).

Ensuite sachez que l’indice de masse corporel ne tient compte que des données très imprécises que sont la taille et le poids. Il ne dit pas si votre poids est par exemple composé de muscles, de graisse ou d’eau. Si vous venez de commencer un traitement qui favorise la rétention d’eau par exemple, vous pourrez avoir pris quelques kilos sans pour autant que cela ne s’agisse de graisse, et le fait de passer d’une catégorie d’IMC à une autre ne veut rien dire dans ce cas !

C’est pareil si vous êtes un homme sportif puisque lorsque vous avez un peu plus de muscle et votre IMC sera alors plus élevé que la moyenne, et vous pourriez donc être catégorisé à tort en surpoids (fait intéressant : presque tous les bodybuilders professionnels sont catégories « obèses »… ce qui donne à réfléchir).

Enfin si vous êtes très grand(e) (plus de 1m90) ou très petit(e) (moins de 1m55) alors l’indice de masse corporelle sera un peu faussé (comprendre : moins utile). Car il est utilisé surtout pour étudier l’ensemble de la population (de taille moyenne) et donc les extrêmes (de taille très petite ou très grande) sont beaucoup moins bien représentés et moins fiables.

 

Détail du calcul de l’IMC

La formule de l’IMC est très simple : il s’agit de votre poids divisé par votre taille (en mètre) élevée au carré. Ce qui donne :

IMC = Poids / Taille², ou encore IMC = Poids / (Taille x Taille)

Le résultat du calcul vous donne un nombre à intéreprêter de la manière suivante :

  • IMC inférieur à 16 : dénutrition
  • IMC entre 16 et 18,5 : maigreur
  • IMC entre 18,5 et 25 : poids normal
  • IMC entre 25 et 30 : surpoids
  • IMC supérieur à 30 : obésité

Voici un calculateur automatique de l’IMC. Entrez simplement votre taille en centimètres (par exemple 170 pour 1 mètre 70) et votre poids en kilo pour obtenir votre indice de masse corporelle :

Vous connaissez désormais votre IMC. Je vous conseille de le conserver, ainsi que le poids et la taille qui ont servi à le calculer, et de poser des questions à votre médecin la prochaine fois que vous serez en consultation. Il se fera un plaisir de répondre à vos questions et de vous éclairer sur votre situation personnelle.

Il n’est pas systématiquement nécessaire de chercher à maigrir lorsque son IMC est un peu élevé. A mon avis (pour rappel : je ne suis pas médecin), seul un IMC supérieur à 30 justifie de faire de la perte de poids sa priorité de santé. Et cela varie au cas par cas.

 

Alternative à l’indice de masse corporelle

L’indice de masse corporelle est calculé en fonction de la taille et du poids, c’est donc un indice peu précis puisque les données (taille et poids) à partir duquel il est calculé sont également imprécises. Il ne faut pas s’attendre à connaitre précisément la quantité de graisse sur votre corps simplement avec votre taille et votre poids – c’est de la science fiction !

La question se pose alors : existe-t-il une alternative plus précise ?

Etant donné que la majorité des gens calculent leur IMC pour savoir si ils ont du gras à perdre, une alternative plus précise à l’IMC permettrait de connaitre exactement la quantité de graisse sur son corps. On pourrait alors savoir exactement les kilos dont il est possible de se séparer pour être plus mince et surtout en meilleure santé.

 

Calculer ou mesurer ?

Un calcul mathématique permet de manipuler plusieurs données pour obtenir un nouveau nombre. L’IMC est un calcul puisqu’il manipule deux données (la taille et le poids) pour obtenir un nouveau nombre qui est… l’IMC ! Les scientifiques expliquent ensuite le détail du calcul, et comment interpréter le résultat.

Une mesure est plus précise puisqu’elle relève directement une donnée. Lorsque vous montez sur votre balance, vous mesurez votre poids. Lorsque vous utilisez un mètre, vous mesurez votre taille. C’est beaucoup plus précis.

Il existe un moyen simple de mesurer la graisse sur son corps, et cela est fait à l’aide d’un instrument de mesure appelée une pince adipeuse. Cet instrument mesure tout simplement l’épaisseur de la peau, puisque c’est sous la peau que vient se loger la graisse. Une pince adipeuse coûte beaucoup moins chère qu’un pèse-personne !

Une pince adipeuse permet de calculer très précisément le nombre de kilos de graisse sur son corps. En comparaison, une balance à impédance est précise à 3-5% près alors qu’une pince adipeuse est précise à 1-3% près. C’est un gain de précision notable.

Evidemment, la mesure avec une pince adipeuse est un peu plus compliquée que le simple fait de monter sur une balance qui affiche directement votre taux de graisse. Si vous avez une heure à consacrer à l’apprentissage d’une pince adipeuse, alors ce sera une heure correctement investie (vous économiserez plus d’une vingtaine d’euros – gagnez-vous 20 euros par heure à votre travail ?).

 

Conclusion

J’en arrive donc à la conclusion de cette page. Je voudrais parler brièvement de l’IMA et de l’IMG qui sont deux calculs souvent mis en avant comme une bonne alternative à l’IMC. J’ai utilisé ces deux calculs et dans mon expérience ils ne le sont pas vraiment. Ce sont des calculs dérivés de mesures très imprécises (taille, poids, tour de hanche).

Le seul moyen d’arriver à une connaissance plus précise de votre corps, c’est d’utiliser des mesures plus précises comme la mesure du pli cutané avec une pince adipeuse. Cela permet de calculer précisément la quantité de graisse sur son corps. L’utilisation d’une balance à impédance est à mon avis une bonne alternative également à l’utilisation de l’IMC.

Le gommage consiste à débarrasser la peau des cellules mortes. On peut le faire de deux façons : en frottant la peau avec un gant ou en appliquant un produit.

Pour encore plus d’efficacité, on peut aussi faire un gommage en combinant les deux techniques. Certaines personnes préfèrent simplement utiliser un produit gommant, moi j’utilise les deux !

Le gommage du corps est bon pour la santé, il élimine les cellules mortes qui empêchent la peau de respirer. En fait, les cellules de la peau se régénèrent et lorsqu’elles meurent elles peuvent aussi rester sur place pendant quelques jours.

Lorsque l’on gomme le corps, on enlève cette couche de peau inutile et on permet aux autres cellules vivantes de mieux respirer. On garde une peau propre et en bonne santé.

Avantages du gommage

Tout d’abord, le gommage rend la peau douce. C’est son avantage incontestable, et c’est la raison pour laquelle la plupart des femmes gomment leur peau. Une peau douce et soyeuse, c’est vraiment une très bonne sensation !

Ensuite, le fait de masser la peau pour éliminer la peau morte avec un produit permet de faire circuler le sang et de stimuler la circulation sanguine dans les petits vaisseaux capilaires.

Vous aurez donc une peau en meilleure santé, car l’oxygène arrivera plus facilement jusqu’à la peau et votre sang circulera mieux dans ces petits vaisseaux. Un gommage régulier aura les mêmes effets qu’un massage : une meilleure circulation sanguine et un bon moment de relaxation.

Enfin, une peau propre respirera mieux. Votre peau sera moins terne et moins fragile, car elle ne sera pas en train d’étouffer sous une couche de peau morte : une peau qui respire est une peau en bonne santé.

Et lorsque vous appliquerez des crèmes sur votre peau, elle les absorbera mieux. Car lorsque vous avez beaucoup de peau morte une partie du produit (crème lotion gel) que vous appliquez est absorbée par cette peau morte… au lieu d’être absorbée par la peau vivante !

Le gommage est bénéfique en tout point, et il serait dommage de s’en priver, surtout quand on sait que cela ne prend que 5 à 10 minutes (en fonction de l’énergie que l’on y met) une ou deux fois par semaine au maximum.

 

Quand faire un gommage ?

Un gommage doit être fait régulièrement pour être efficace. Faire un gommage une fois par mois est inutile car la peau se régénère très rapidement et vous passerez la majorité du mois avec beaucoup de peau morte.

Faites un gommage régulièrement et en fonction de votre type de peau. Si vous avez la peau très grasse alors gommez votre peau 2 fois par semaine.

Au contraire si votre peau est normale, sèche ou fragile, gommez la une seule fois par semaine. Mais ne gommez pas toutes les 2 semaines : c’est inutile.

Une erreur courante est de penser que les peaux fragiles n’ont pas besoin d’un gommage fréquent. Que nenni, les peaux fragiles ont autant besoin d’un gommage que les autres types de peau.

Il faudra gommer une peau fragile aussi souvent qu’une peau normale. La peau se régénère aussi rapidement, que vous ayez la peau fragile ou pas.

On doit aussi gommer un peu plus souvent sa peau en hiver, lorsque la peau transpire et étouffe sous les vêtements – et lorsqu’elle est attaquée par le froid. En hiver, gommez votre peau une fois de plus par semaine (2 à 3 fois en fonction de votre type de peau normale ou grasse).

En été en revanche, on a moins besoin de gommage car la peau est au contact de l’air plus souvent. Et surtout lorsque l’on a un coup de soleil il ne faut pas gommer car la peau est déjà abimée et fragilisée.

Donc l’été gommez un peu moins qu’à votre habitude. Préférez plutôt les crèmes hydratantes et gommez une fois toutes les 2 semaines (ou 1 fois par semaine pour les peaux grasses).

 

Les différents types de gommage

Les produits gommant, qu’il s’agisse de crème, de gel ou de mousse, sont disponibles en deux grandes catégories : les produits gommant mécaniques et chimiques.

Le gommage mécanique désigne les produits qui contiennent des petits grains (sable, sel, etc). Lorsque l’on applique le produit et que l’on frotte, ce sont ces petits grains qui vont « polir » la peau.

Dans un tout autre genre, les produits de gommage chimique contiennent simplement une substance qui va tout doucement attaquer la peau morte (généralement des acides de fruit doux).

Beaucoup de produits combinent les deux types de dommage. Lorsque l’on utilise un gommage chimique uniquement je recommande d’utiliser un gant tous les 3 ou 4 gommages pour bien nettoyer la peau.

Quel que soit le type de gommage que vous voulez utiliser, il faut impérativement appliquer une crème hydratante une fois votre peau nettoyée. En effet, le gommage est irritant et la peau est fragilisée pendant quelques heures. Il faut donc la protéger pour éviter d’avoir des problèmes de peau.

Gommage avec un gant

Le gommage avec un gant est utile pour les peaux normales ou grasses, car il accentue le gommage des crèmes et permet de vraiment nettoyer la peau en profondeur.

Si vous avez une peau sensible, contentez-vous de gommer avec un produit et votre main. En revanche si votre peau a besoin d’un bon nettoyage, vous pouvez utiliser un des différents gants de gommage.

Le gant loofah (ou lufah) est le gant classique de gommage. Mouillez légèrement le gant et frottez votre peau, tout simplement. Faites le plutôt après qu’avant un gommage avec crème.

Le gant kessa est un gant un peu plus dur pour la peau. Il est reconnaissable par sa couleur noire typique. Si vous avez la peau très grasse utilisez plutôt ce gant qu’un gant loofah : votre peau n’en sera que plus propre.

Enfin, pour accentuer encore un peu plus le gommage au gant, on peut appliquer du savon noir avant de frotter. C’est un savon noir utilisé dans les hammams, qui rend encore plus efficace l’action des gants.

Appliquez le savon noir comme un gel douche classique (et ne pas rincer) puis frottez avec votre gant loofah ou (pour les plus téméraires) votre gant kessa. Après avoir frotté quelques minutes, rincez.

Le gommage au gant est un bon complément au gommage classique avec produit. C’est une très bonne idée pour le corps – en revanche ne faite surtout pas de gommage au gant sur le visage !

Enfin, un cas particulier est celui des pieds. Je recommande d’utiliser une pierre ponce qui permet de frotter beaucoup plus dur, pour éliminer la couche de peau morte sous le pied qui est généralement plus épaisse.

 

Derniers conseils de gommage

Tout d’abord, peu de filles insistent suffisamment sur les coudes et les genoux. Frottez bien sur ces régions et vous verrez que votre peau sera encore plus lisse que vous ne pouviez l’imaginer !

Ensuite, prenez le temps de choisir des produits de gommage avec un bon parfum. Le gommage doit être fait régulièrement, alors il n’y a rien de pire que d’utiliser des produits avec une senteur qui nous déplaît.

N’hésitez pas à utiliser plusieurs produits différents (j’en ai moi-même 4), au moins dans un premier temps pour choisir ceux que vous aimez le plus. Vous pouvez aussi en garder plusieurs et alterner pour ne pas vous lasser.

 

Gommage corps fait maison

Si vous voulez économiser vous pouvez aussi fabriquer vous-mêmes vos propres produits de gommage. Il existe des dizaines de recettes de gommage maison, mais les plus courantes sont à base de sel, de sable ou de sucre de canne.

Voici quelques exemples :

Enfin, une dernière astuce mais surtout un bon point à savoir : le gommage du corps, ça brule des calories ! Alors mettez-y du votre et faites votre gommage avec entrain.

Un bon gommage intense de 5 à 10 minutes devrait vous fatiguer suffisamment en fin de journée, et vous aidera à mieux dormir le soir. Vous aurez la peau douce et se glisser dans ses draps sera un vrai bonheur.

Un receveur de douche italienne est un receveur au même niveau que le sol, plat ou presque plat et qui est chargé d’éliminer l’eau usée de la douche.

Il s’agit généralement d’un bloc en céramique encastré dans le sol et qui redirige l’eau vers un siphon puis dans les canalisations d’évacuation.

Certains receveurs de douche italienne sont complètement ouverts, et d’autres permettent l’ajout de parois ou de porte de douche. Plus rarement on voit aussi des douches italiennes fermées au format cabine.

Sur ce site je vais vous expliquer tout ce qu’il faut savoir sur ce type de receveur. Vous découvrirez les différents receveurs et revêtements qu’il est possible de réaliser, ainsi que mes conseils pour installer ou faire installer votre propre receveur de douche italienne.

 

Les différents types de receveur

Un receveur de douche italienne est comme un receveur classique, hormis qu’il est très esthétique et se fond dans le décor en étant au même niveau que le sol.

En général on ne peut remarquer une douche italienne que par la présence de la colonne de douche, d’un élément de séparation (vitre) ou par la légère inclinaison du sol qui sert à évacuer l’eau.

Les receveurs de douche peuvent se poser de trois façons différentes : ils peuvent être surélevés par rapport au sol, posés sur le sol, ou encastrés dans le sol (sous le niveau du sol).

Les receveurs de douche italienne ne sont presque jamais surélevés ou posés. Il faut généralement les encastrer, soit en ayant un sol abaissé dans la zone de douche, soit en surélevant le reste de la pièce d’une dizaine de centimètres.

On trouve aussi des receveurs de douche dits « ultra fins » qui ne sont pas des receveurs de douche italienne mais simplement des receveurs posés et qui ont un rebord de très petite taille. Ces receveurs sont moins chers à moins compliqués à installer, et recommandés pour les petits budgets (inférieur à 300 euros).

 

Le receveur de douche à carreler

Un receveur à carreler est un receveur qui est masqué sous du carrelage. Une fois installé, on le recouvre de carrelage – en général le même carrelage que celui de la salle de bain.

Les receveurs de douche italienne à carreler sont les modèles les plus populaires car ils permettent une personnalisation unique. On peut donc les introduire plus facilement dans le décor de sa salle de bain.

Il est possible d’utiliser de nombreux matériaux sur un receveur à carreler. Les matériaux les plus courants sont l’ardoise, l’acrylique, le bois, ou encore l’acier émaillé (résistant aux rayures).

On trouve aussi des receveurs couverts de céramique, de béton ciré, de pierres ou parfois de galets. Vous pouvez laisser libre court à votre imagination et à vos délires les plus fous !

 

Prix d’un receveur de douche italienne

Une douche italienne est avant tout une douche haut de gamme, et son prix est plus élevé que celui d’une douche classique avec un receveur plus simple à installer.

Pour un receveur de douche italienne à carreler petit format comptez au minimum 200 euros pour un produit de qualité et qui ne s’abimera pas trop vite.

Plus la taille du receveur augmente, et plus le prix sera élevé. Sur des douches de 2 mètre de long pour 1 mètre de large, la facture peut s’élever rapidement à plus de 500 euros.

Mais il ne faut pas pour autant hésiter à mettre un prix plus élevé pour ce type de produit, car une douche ne se change pas tous les jours. C’est un investissement pour votre habitation.

Une douche correctement installée ne se dégrade pas en quelques années. Certaines douches italiennes bien entretenues ont aujourd’hui plus de 20 ans et de longues années devant elles. Pour un receveur qui coute 400 euros cela revient à seulement une vingtaine d’euro par année.

Le receveur en lui-même n’est pas la seule dépense à prévoir. Il faudra aussi penser à inclure les éléments d’évacuation de l’eau et d’étanchéité, le mortier, etc. qui alourdissent souvent la facture de 200 à 250 euros.

Alternativement, vous pouvez demander à un carreleur de venir vous installer ce receveur et vous pourrez ainsi économiser sur tous les matériaux d’installation.

 

Cout d’installation d’un receveur de douche

Poser un receveur de douche italienne demande beaucoup de temps, et la main d’œuvre a un cout. Faire poser ce type de receveur vous coutera plus cher que pour un bac de douche classique.

Car les receveurs de douche italienne doivent être encastrés, et donc le sol de la salle de bain doit généralement être surélevé. Ce type de receveur nécessite souvent un cout supplémentaire.

Il y a aussi des couts associés à la plomberie, surtout si celle-ci n’a pas été prévue pour accueillir une colonne de douche et un receveur à l’endroit de la pièce ou vous voudriez l’installer.

Si votre budget est limité à moins de 300 euros, mon conseil est de vous orienter vers un receveur de douche ultra plat : il vous en coutera bien moins cher et donnera un rendu visuel très similaire.

La pose d’un receveur de douche italienne est généralement facturée entre 300 et 500 euros (TTC). Il ne faut pas hésiter à négocier avec plusieurs constructeurs et carreleurs pour tenter d’obtenir le meilleur prix.

Pour économiser vous pouvez aussi poser votre receveur de douche italienne par vous-même. Ce n’est pas conseillé aux débutants qui n’ont aucune connaissance en bricolage, mais peut vous permettre d’économiser – surtout si vous avez du temps libre à y consacrer !

 

Installation d’un receveur de douche italienne

L’installation d’un receveur de douche italienne demande des connaissances en bricolage, et plus particulièrement en plomberie et un carrelage.

Si vous n’avez jamais fait de bricolage, et que vous n’avez aucun outil, installer un receveur de douche peut être risqué mais très gratifiant. Prévoyez 6 à 8 heures pour installer votre receveur – répartis sur deux jours.

En ce qui concerne ce type de travaux, il vaut mieux ne pas se presser, surtout pour une première fois. Car en cas d’erreur les dégâts peuvent être désastreux.

Il vaut mieux parfois mettre son égo de côté et laisser faire un professionnel du bâtiment (constructeur ou carreleur). Libre à vous de décider si installer un receveur par vous-même est une bonne idée.

Le critère le plus important lors de toute installation de receveur de douche est l’étanchéité. Si vous avez un problème de fuite au niveau du receveur de douche, vous pourrez rapidement observer ces problèmes dans votre salle de bain :

  • Infiltration d’eau sous le receveur, dans le sol et donc dans les étages inférieurs
  • Peinture qui cloque ou
  • Carreaux qui se décollent

Il faut prévoir une bonde et un tuyau de sortie d’eau qui soit d’un diamètre suffisant pour permettre l’évacuation rapide de l’eau – et ainsi éviter que la surface du receveur ne soit submergée.

Pour une douche italienne de grande taille, il existe des Bondes et tuyaux d’évacuation de grande taille qu’il faudra utiliser sous peine de débordements.

Une fois la bonde installée, vérifiez qu’elle soit bien étanche en y versant de l’eau avant de poser le receveur. Si elle fuit c’est le dernier moment ou vous pourrez rectifier le problème, car une fois le receveur en place vous ne pourrez plus y accéder.

Pour maintenir l’étanchéité de la douche, le plus important est de poser le receveur et le carrelage avec des colles adapté. Il faudra aussi installer des bandes d’étanchéité au moment de coller le receveur au sol, ainsi que des joints d’étanchéité entre le receveur et le rebord du sol ainsi que le mur.

Placez vos bandes d’étanchéité et réalisez vos joints avec la plus grande attention. Il vaut mieux consacrer un peu de temps supplémentaire à la réalisation des joints, plutôt que d’être obligé de recommencer à zéro à cause d’un problème de fuite.

Pour que la surface de cette douche soit étanche, il faudra y passer du temps – c’est une sacré épreuve !

On trouve de nombreuses vidéos qui expliquent la démarche d’installation pour un receveur. Ces vidéos contiennent des instructions détaillées pour la pose, ainsi que les outils et matériaux nécessaires.

Voici quelques-uns des outils indispensables :

  • Un crayon
  • Une raclette d’étanchéité
  • Une spatule crantée
  • Un marteau
  • Des lunettes et gants de protection

Les matériaux nécessaires à la pose sont :

  • Des bandes d’étanchéité
  • Du mortier-colle
  • Du joint en silicone
  • Du joint pour carrelage (si receveur à carreler)

Vous pourriez aussi avoir besoin de carrelage mural pour terminer votre mur (si votre douche est adjacente à un mur) ainsi que du carrelage similaire à celui de votre salle de bain dans le cas d’un receveur à carreler.

Voici plusieurs vidéos expliquant la pose d’un receveur :

Choisissez celle qui vous semble la plus claire (pour éviter d’avoir des problèmes lors de la procédure chez vous).

Un appareil photo professionnel est un appareil photo destiné aux personnes qui font de la photographie leur métier.

C’est un appareil photo très haut de gamme, avec des fonctionnalités que la plupart des amateurs ne seraient pas en mesure d’expliquer (même les amateurs les plus avertis).

Un photographe professionnel a besoin d’un tel appareil car il est limité sur un appareil photo classique : les fonctionnalités d’un appareil grand public ne lui suffisent plus à produire ses clichés de qualité.

Ces appareils photos sont hors de prix pour le commun des mortels, et sont le plus souvent achetés uniquement par les agences photographiques pour leurs employés.

Sur ce site je vais vous expliquer tout ce qu’il faut savoir sur ce type d’appareil photo et ce qui les différencie des appareils photos classiques pour particuliers.

 

Fonctionnalités d’un appareil photo professionnel

Ce qui différencie un appareil photo professionnel d’un appareil photo haut de gamme classique c’est d’abord ses fonctionnalités et caractéristiques de très haut vol.

Sur les modèles grand public on trouve rarement des caractéristiques techniques telles qu’une sensibilité ISO réelle de 51200 ou des photos d’une taille de 36 millions de pixel (oui, vous avez bien lu).

Sur les appareils photos professionnels, en fonction de l’usage que l’on souhaite en faire, on trouve souvent une ou deux caractéristiques très poussées.

Les appareils photos pour le sport par exemple seront très sensibles (sensibilité ISO élevée), et auront une capacité de mise au point ultra rapide (autofocus très performant) avec la possibilité de prendre plusieurs dizaines de photos à la seconde (mode rafale plus rapide que la moyenne).

D’autres appareils photos auront une sensibilité réduite et un moteur autofocus moins puissant, mais auront d’autres points fort : un très fort zoom (pour les prises de vue lointaine), une capacité à prendre des images de très grand format (affiches ou paysages), etc.

En clair un appareil photo professionnel sera souvent très spécialisé pour un usage, et aura des fonctionnalités très puissantes – utiles pour pousser le talent du photographe dans ses derniers retranchements.

 

Appareil photo professionnel et objectif

La plupart des appareils photos professionnels sont des appareils de type reflex car ce sont les seuls appareils sur lesquels on peut changer l’objectif.

En fait pour un photographe professionnel l’objectif est aussi important que l’appareil photo en lui-même, car c’est lui qui va définir la qualité de l’image.

Pour certaines photos il est utile d’avoir un objectif grand angle, pour d’autres photos le facteur idéal sera le zoom : ce sont des paramètres qui dépendent de l’objectif.

On voit trop souvent des débutants en photographie qui investissent tout leur argent dans un appareil photo reflex haut de gamme, et n’ayant pas prévu l’argent nécessaire pour leur objectif se retrouvent avec des photos de très mauvaise qualité et un appareil inutilisable.

Ne commettez pas cette erreur de débutant. Au moment d’acheter votre appareil photo haut de gamme, prévoyez toujours un budget pour au moins un objectif supplémentaire.

Un appareil reflex n’est pas un bridge, et vous aurez besoin d’un objectif pour chaque usage principal. Il existe des objectifs polyvalents, mais si vous prévoyez d’investir plusieurs milliers d’euros dans ce hobbies alors autant avoir un objectif de qualité ciblé sur l’usage que vous voulez en faire.

Nikon et Canon offrent beaucoup d’objectifs ce qui en fait les deux marques incontournables chez les professionnels.

 

Un premier appareil photo professionnel ?

Les appareils photos professionnels sont donc destinés à ceux qui vont pouvoir l’amortir, c’est-à-dire revendre des photos prises lors d’occasions spéciales ou d’évènements (mariage, course automobile, etc).

Pour vous essayer à de la photo de bonne qualité sans vous ruiner, un appareil photo professionnel n’est pas le bon type d’appareil à acheter : ils sont biens trop chers si on veut de la qualité.

Si votre budget est limité à moins de 800 euros, il vaudra mieux investir dans un très bon bridge ou un reflex d’entrée de gamme avec quelques objectifs, plutôt que dans un reflex professionnel avec un objectif de mauvaise qualité.

Il existe des appareils photo bridge qui coutent moins de 400 euros (objectif compris) et permettent de prendre des photos d’excellente qualité, et qui permettent surtout de s’essayer à tous les différents types de photos. Ce sont des appareils photos polyvalents (portrait, sport, paysages, macro, etc.)

Un bon appareil photo se revend toujours très bien. Et vous pourrez ensuite investir dans un reflex de qualité à plusieurs milliers d’euros, quand le besoin s’en fera sentir – c’est-à-dire quand vous aurez atteint les limites de votre bridge.

Trop de débutants achètent un appareil photo professionnel simplement pour les apparences, et paient leur appareil beaucoup trop cher par rapport à leurs besoins. Ils ne savent même pas à quoi servent la plupart des fonctionnalités !

Ne soyez pas cette personne. Un appareil photo professionnel n’est pas un jouet, et on ne le sort pas si souvent que cela (il pèse un bon kilo). Pour les apparences, offrez-vous plutôt une belle montre mécanique suisse.

 

Quel appareil photo non-professionnel choisir

Le choix d’appareil photo est immense. Il existe des centaines de modèles, et chaque modèle change tous les 1 ou 2 ans lorsque la marque décide de l’améliorer.

Il est donc très difficile pour moi de vous donner une recommandation aujourd’hui, car elle ne sera pas forcément bonne au moment de votre achat.

Mon meilleur conseil est de vous rendre dans un magasin de photographie et d’expliquer au vendeur ce que vous recherchez exactement, et les photos que vous souhaitez prendre.

Lorsque vous demandez conseil à un vendeur dites-lui toujours votre budget, pour qu’il vous conseille des appareils qui correspondent à ce que vous pouvez réellement acheter (et pas à des appareils de rêve de plusieurs milliers d’euros). Prenez des notes sur un bloc note ou dans votre téléphone.

Puis allez dans un second magasin et demandez à nouveau des conseils. Faites cela dans 3 ou 4 magasins différents, puis voyez quels appareils sont le plus recommandés pour votre usage.

En général, si votre budget est inférieur à 400 euros on vous recommandera un bon appareil photo de type bridge. Si votre budget est se situe entre 400 et 800 euros on commencera à vous orienter vers des appareils reflex d’entrée de gamme (appareil à 600 euros agrémenté d’un objectif à 200 euros).

Il existe aussi des classements d’appareils photos sur les grands sites de vente en ligne comme chez Amazon ou encore sur Fnac.com. Vous pouvez aussi consulter les gagnants du prix Tipa de l’année en cours.

 

Prix d’un appareil photo professionnel

Les appareils photos pour professionnels sont très onéreux et hors d’attente par la plupart des gens qui font simplement de la photographie pour le plaisir.

On considère que les appareils professionnels coutent au moins 1000 euros. On trouve des appareils photo professionnels à plusieurs milliers d’euros.

Par exemple le Canon EOS 5D Mark III coute actuellement 2999 euros. Et le Nikon D800 coute 2300 euros en fin de stock.

Et les objectifs coutent même parfois plus cher que le boitier en lui-même. C’est d’ailleurs dans ses objectifs qu’un professionnel met la plupart de son budget.

Voyez par exemple l’objectif Nikon AF-S VR 200-400mm à 8700 euros, ou le téléobjectif Canon EF 200mm plus petit mais qui coute tout de même 6300 euros !

Dans le très haut de gamme, toutes les marques se valent. En revanche les deux marques prédominantes sont Canon et Nikon – principalement car ce sont des marques pour lesquelles il y a beaucoup d’objectifs disponibles.

Ce qui fait la différence entre les modèles c’est surtout les spécificités techniques (un appareil pourra avoir une sensibilité accrue, ou un mode rafale plus rapide).

On trouve aussi des appareils avec fonctionnalités de protection contre l’humidité ou la chaleur (anti-ruissellement et tropicalisation).

Un professionnel choisira aussi généralement un appareil facile à prendre en main et ergonomique. Pour le sport, un appareil plus léger est très utile.

 

Économiser sur un appareil photo professionnel

La façon la plus simple d’économiser sur un appareil photo très haut de gamme est d’attendre la nouvelle gamme d’appareil.

Chez les grands fabricants comme Nikon ou Canon, les modèles sont mis à jours tous les 1 à 2 ans, et apportent rarement des changements extrêmes.

Les modèles de la gamme précédente sont donc toujours excellents, et ont l’avantage d’être vendus au rabais le temps d’écouler les stocks.

On peut trouver des appareils photos professionnels neufs qui valaient 3000 euros à seulement 2000 euros voire 1500 euros en période de soldes.

Etant donné qu’il y a très peu de demande pour ce type d’appareil photo, les stocks sont soldés à l’extrême, très souvent à perte. Et c’est le meilleur moment pour en acheter un à bas prix.

Évitez le marché de l’occasion sauf si vous connaissez bien le vendeur, ou qu’il s’agît d’une personne reconnue dans le monde de la photographie (un grand photographe, un organisateur événements, ou encore un participant très actif sur un forum en ligne).

L’épilation est un sujet typiquement féminin. Depuis quelques années, les hommes commencent à s’intéresser à cette pratique.

L’épilation du sourcil est une des formes d’épilation la plus acceptée chez les hommes, car elle est discrète et très utile quand bien réaliser.

Pourtant il reste toujours difficile d’obtenir des informations auprès de ses amis hommes, et on peut se sentir très solitaire devant cette épreuve.

Sur ce site internet, je vais vous expliquer tout ce que vous aurez besoin de savoir sur l’épilation des sourcils : ses avantages, comment la réaliser, le matériel nécessaire, les pièges à éviter, etc.

Les sourcils participent à l’expression du visage, ils mettent les yeux en valeur. Ils sont le « porte manteau » du visage. Place aux explications !

 

Le problème du mono-sourcil

Chez les hommes le principal problème quand il s’agit des sourcils c’est le fameux mono-sourcil : une paire de sourcils suffisamment proches pour donner l’illusion d’un seul et même sourcil.

Beaucoup d’hommes ont un problème de mono-sourcil plus ou moins prononcé, c’est-à-dire avec plus ou moins de poils entre les deux sourcils de leurs yeux.

Chez certains hommes le mono-sourcil est à peine (voire pas du tout) perceptible. Chez d’autres en revanche il est très prononcé et pas du tout esthétique.

Pour se débarrasser de ce mono-sourcil on peut avoir recours au rasage : contrairement à ce que l’on pourrait penser c’est très efficace et n’as aucune conséquence grave.

Le principal inconvénient du rasage, c’est que les poils réapparaissent très vite : quelques jours après le rasage les premiers poils refont surface.

Une alternative intéressante est l’épilation : les poils sont arrachés depuis la racine, et prennent beaucoup plus de temps à repousser. On réalise une épilation toutes les 3 semaines environ.

 

 

La technique d’épilation : cire ou pince à épiler ?

La cire chaude est une technique très utile pour épiler de grandes régions de poil : on l’étale, puis lorsqu’elle durcit on la retire d’un seul grande geste rapide, et les poils restent coincés à l’intérieur.

Pour les sourcils, la cire n’est pas idéale car elle ne permet pas de travailler en précision. En plus de cela, une erreur de manipulation lorsque l’on utilise de la cire ne pardonne pas.

Si la cire coule un peu trop sur le sourcil, on risque d’arracher des poils en plein milieu du sourcil par exemple. Et les risques de brulure de l’œil sont réels !

L’utilisation de la cire est à réserver aux professionnelles qui travaillent en institut de beauté. Et lorsqu’il s’agit des sourcils, mêmes ces professionnelles préfèrent utiliser la pince à épiler.

Si vous n’avez jamais épilés vos sourcils auparavant, utilisez d’abord une pince à épiler pour apprendre à enlever vos poils un par un. C’est beaucoup plus simple d’utilisation que la cire.

 

Épiler ses sourcils soi-même quand on est un homme

Pour épiler vos propres sourcils il y a plusieurs choses à savoir. D’abord il vous faudra un peu de matériel : une pince à épiler et une brosse à sourcil (on peut aussi utiliser une brosse à dent très dure).

La brosse servira à lisser les poils pour pouvoir les arracher avec précision, et repérer les poils qui dépassent plus facilement.

Vous aurez aussi besoin d’un miroir, de préférence un miroir grossissant, pour observer vos sourcils et déterminez ceux qui ont besoin d’être arrachés.

Evitez de vous épiler au réveil, car les poils sont plus difficiles à arracher et vous risquez juste de les casser et d’avoir des problèmes à la repousse.

Il vaut mieux épiler des sourcils légèrement humidifiés. L’épilation est beaucoup plus facile après une douche par exemple, mais vous pouvez aussi humidifier vos sourcils avec un gant pendant quelques minutes.

Ma technique préférée pour l’humidification reste l’utilisation d’un glaçon : le froid anesthésie la peau et permet un arrachage un peu moins douloureux – en plus d’humidifier les poils.

L’arrachage des poils avec une pince à épiler demande un peu de pratique. Entraînez-vous à pincer puis arracher les poils d’un mouvement sec, en tirant verticalement.

Au début, vous casserez surement quelques poils. Surtout ne tirez pas en tournant car le poil aura de grandes chances de casser.

Pincez le poil au plus proche de la racine, et faites attention de ne pas pincer la peau : c’est une erreur que j’ai commise à mes débuts sans m’en rendre compte (jusqu’à ce qu’une amie me le fasse remarquer).

Votre objectif est d’arracher le poil en entier, depuis la racine. C’est un peu douloureux mais on se fait très vite à la douleur. Pensez à autre chose ! Si vous avez très mal, utilisez un glaçon pour anesthésier la région douloureuse.

 

Erreurs courante de l’auto-épilation des sourcils

L’erreur la plus courante quand il s’agit de l’épilation des sourcils pour un homme c’est de trop épiler, et d’avoir des sourcils beaucoup trop fins.

La taille des sourcils façonne le visage et le regard beaucoup plus que vous ne l’imaginez. Si vous sourcils sont très fins, cela vous donnera un visage féminin – et ce n’est probablement pas l’effet que vous recherchez !

Une autre erreur courante cette fois-ci chez les débutants c’est l’asymétrie. Il faut épiler les sourcils de la même façon d’un côté comme de l’autre. Un sourcil trop fin par rapport à l’autre sera flagrant !

L’épilation demande du temps. Prenez votre mal en patience : une professionnelle peut épiler vos sourcils en 10 à 15 minutes, mais si vous le faites par vous-même cela peut demander le double du temps (surtout les premières fois).

Epilez vos sourcils pour enlever les poils qui dépassent. N’oubliez pas non plus d’épiler pour modifier l’épaisseur. Des sourcils trop touffus ne sont pas agréables au regard.

 

Dernières remarques

Certains hommes se plaignent que la couleur de leur peau sous les sourcils est trop claire, par rapport à la couleur normale sur le reste de leur visage.

Ne vous en faites pas, cette différence de couleur va rapidement s’estomper naturellement. N’utilisez surtout pas de crème auto-bronzante : le résultat est généralement pire que si on laisse la différence s’ajuster naturellement.

Continuez à épiler vos sourcils régulièrement, pour exposer la peau au soleil et rectifier cette différence de teinte.

Pour éviter les poils incarnés (les poils qui repoussent sous la peau) faites un gommage de la peau des sourcils un jour avant l’épilation. Insistez sur la zone entre les sourcils.

Les débutants oublient aussi souvent de désinfecter leur pince à épiler : utilisez de l’alcool médicinal (que l’on trouve en pharmacie) pour désinfecter la pince et aussi la zone à épiler.

Et pour éviter les rougeurs et que la peau ne s’abime, appliquez un crème hydratante pour le visage visage sur la zone épilée, juste après avoir terminée l’opération.

Enfin, vous pouvez terminer votre épilation en taillant les poils qui dépassent avec une pince à ongle ou une paire de ciseau à bout rond. Peignez les cils puis coupez ce qui dépasse, vers le bas et le haut.

 

Epilation des sourcils pour homme en institut

L’épilation des sourcils est une pratique très courante et tous les instituts de beautés la pratiquent. La plupart des instituts acceptent d’épiler aussi les sourcils des hommes.

Une épilation des sourcils est très abordable, car la région à épiler est très petite et ne demande pas beaucoup de temps à une esthéticienne professionnelle.

Il faut compter 10 à 15 euros pour le prix, et environ 10 à 15 minutes le temps de réaliser la procédure. La plupart des épilations en instituts se font sur rendez-vous.

Appelez un institut proche de chez vous pour d’abord confirmer qu’ils acceptent bien les hommes, et ensuite prendre rendez-vous pour une première épilation.

La personne qui vous répond sera généralement une esthéticienne et pourra aussi répondre à toutes vos questions. N’hésitez pas à lui demander des détails ou renseignements supplémentaires : elle est là pour ça !

 

Déroulement d’une épilation en institut

Il y a beaucoup plus d’hommes qui se rendent en institut de beauté que vous ne le pensez – en grande partie car peu d’hommes osent l’avouer à leurs amis.

La peur première des hommes qui font faire une première épilation des sourcils en institut, c’est de se retrouver avec des sourcils très fins de femme. C’est une peur totalement infondée.

Les esthéticiennes sont habituées aux épilations masculines, ce sont des professionnelles qui font ça toute la journée pendant des années entières. Elles le feront bien mieux que vous dans tous les cas !

Avant de commencer l’épilation, parlez un peu avec votre esthéticienne, et expliquez-lui ce que vous attendez comme résultat (et aussi ce que vous ne voulez pas, comme par exemple des sourcils fins).

Détendez-vous et profitez de votre première visite pour vous relaxer. Comme chez le coiffeur, vous pouvez parler de tout et n’importe quoi avec l’esthéticienne.

En une dizaine de minutes votre mono-sourcil, ou vos sourcils très épais, auront été rectifiés en sourcils plus esthétiques et plus agréables à regarder.

Mieux vaut se rendre en institut pour une première épilation, au moins pour voir le résultat lorsque le résultat est fait par une professionnelle de beauté.

Et si le résultat ne vous plait pas la première fois, alors parlez-en pour que la fois suivante soit plus réussie. Observez aussi attentivement la technique de l’esthéticienne pour pouvoir le refaire chez vous plus tard !

La montre est un symbole de style et aussi de virilité. C’est un des rares accessoires porté par les hommes – avec les bracelets en cuir, les chaines et les chevalières.

Récemment, les téléphones portables avaient remplacées les montres pour donner l’heure, surtout chez les jeunes hommes de moins de 35 ans pour qui l’utilisation du téléphone occupe une place importante.

Ces dernières années ont voit cependant de plus en plus d’homme acheter et porter une montre. C’est devenu un signe de singularité et à moindre mesure d’anticonformisme envers la mode des smartphones.

Sur ce site je vais vous parler des différentes montres automatiques pour homme, de leurs avantages et inconvénients. Je vous donne aussi quelques conseils pour mieux choisir la vôtre.

 

Qu’est-ce qu’une montre automatique

Il existe deux types de montre : les montres mécaniques et les montres à quartz. Les montres mécaniques utilisent l’énergie d’une mécanique de précision, et les montres à quartz l’énergie électrique.

Et parmi les montres mécaniques on différence encore deux types de modèles : les modèles à remontage manuel et ceux à remontage automatique.

Une montre automatique est donc une montre mécanique (à rouages et pas à électricité) qui se remonte toute seule et ne nécessite pas de remontage manuel.

Sur une montre automatique, il y a un mécanisme qui absorbe les mouvements du poignet et utilise cette énergie pour remonter le mécanisme interne.

Donc, contrairement à une montre mécanique à remontage manuel, il n’est pas nécessaire de remonter soi-même la montre tous les jours.

Tant qu’une montre automatique est portée régulièrement tous les jours, on n’as pas besoin de la remonter manuellement.

La seule exception est si l’on arrête de la porter pendant plus de 2 jours. La plupart des montres automatique ont une autonomie de 48h.

Si on délaisse sa montre automatique pendant 2 jours il faudra alors la remonter manuellement lors de la prochaine utilisation – sauf si on utilise un tourne montre.

 

Avantages et inconvénients d’une montre automatique

Pour une personne qui n’a jamais porté de montre régulièrement, la montre automatique est d’abord une valeur sure et peu gênante.

Il suffit de la remonter une fois, à la première utilisation, puis de la porter régulièrement bien ajustée aux poignets. Elle va se remonter toute seule grâce aux mouvements du porteur.

Une montre mécanique automatique est donc similaire à une montre à pile : une fois l’énergie de départ en place (montre remontée) on n’as plus besoin de s’en préoccuper.

L’avantage principal d’une montre automatique c’est donc la tranquillité d’esprit qu’elle procure. Quand elle est portée régulièrement la montre automatique se remonte toute seule et reste précise pendant des mois entiers.

Un autre avantage des montres automatiques c’est que le mécanisme est parfois apparent (sur les modèles à cœur ouvert ou squelette), pour le plus grand bonheur des passionnés.

C’est un bon compromis entre une montre classique manuelle et une montre grand public à quartz (pile). Une montre automatique est un très bon choix pour une première montre de qualité.

Les montres mécaniques automatiques ont comme désavantages d’être légèrement moins précises que les montres à quartz : elles perdent en général quelques secondes par jour.

Cet inconvénient n’est pas très dérangeant pour la majorité des gens : perdre 2 minutes par mois passe généralement inaperçu et on peut la remettre à l’heure en quelques secondes pour palier à ce problème.

Si vous devez absolument maintenir la précision de votre montre, alors dans ces cas-là il vaudra mieux opter pour une montre digitale à Quartz qui sera plus précise.

 

Marques et prix d’une montre automatique

On trouve des montres mécaniques automatiques dans la plupart des horlogeries qui ont pignon sur rue, à des prix modestes et qui ont un bon rapport qualité prix.

La qualité du mécanisme dépendra surtout du modèle et de la marque. Il existe des milliers de modèles de montre mécanique, et donc des centaines de modèles à éviter.

Sur les forums d’amateurs d’horlogerie on trouve souvent un sujet entièrement dédié aux montres automatiques pas trop chères et de bonne facture (cliquez pour visualiser le forum).

Certains modèles en revanche sont réputés pour leur grande fiabilité et leur bonne qualité de fabrication. Les meilleures marques pour une montre automatique pas chère (moins de 150 euros) sont :

  • Casio
  • Seiko
  • Citizen
  • Orient
  • Raketa
  • Vostok
  • Poljot

Les montres vendues en horlogerie seront des montres pour un port de tous les jours, et pas des montres très recherchées de collectionneur.

Pour des montres plus raffinées (avec plus de complications), votre budget devra se situer au dessus des 600 euros, et de préférence plus de 1000 euros pour des modèles de bonne conception.

 

Les fonctionnalités des montres automatiques

Les montre mécaniques peuvent être très simples comment elles peuvent être très complexes et afficher un très grande nombre d’informations.

Etant donné le caractère mécanique de la montre, plus elle affichera de données et plus le mécanisme sera complexe – et donc plus la montre sera onéreuse.

Sur une montre mécanique d’entrée de gamme, ou sur une montre mécanique sobre classique, on devra en général se contenter de l’affichage de l’heure.

Puis au fur et à mesure que l’on monte en gamme on trouvera d’autres informations affichées sur le cadran de la montre, qui sont appelées « complications », les plus courantes étant :

  • La date (jour, mois, année)
  • Le jour de la semaine
  • Un chronographe (chronomètre)
  • Un réveil
  • La réserve de marche (autonomie avant de devoir remonter la montre)

Sur certaines montres très haut de gamme, on trouvera des complications de très haut niveau qui nécessitent parfois plusieurs années de recherche et de fabrication.

Ce type de montre est appelé à juste titre une montre ultra compliquée. Voici des exemples de complications affichées sur certaines montres de luxe :

  • Heure de lever et coucher du soleil
  • Phases de la lune, et/ou phases des marrées
  • Quantième : la date avec gestion des mois à 30 et 31 jours, du mois de février, ainsi que le réglage automatique lors des années bissextiles.
  • Quantième perpétuel : pareil que quantième classique avec en plus la gestion des années bissextiles sautées (tous les 100 ans).
  • Boussole avec parfois l’affichage des constellations célestes.
  • Tourbillon : un mécanisme qui augmente la précision de la montre, en contrebalançant la gravité et les mouvements de l’utilisateur.

En règle générale, plus une montre a de complications, et plus elle est compliquée à concevoir et à fabriquer – et donc plus elle est onéreuse.

Certaines montres haut de gamme peuvent couter plusieurs milliers d’euros. Pour une première montre automatique ou une montre à utiliser tous les jours, on trouvera des modèles intéressants et de bonne qualité pour quelques centaines d’euros à peine.

Sur une montre mécanique on ne trouvera pratiquement jamais de fonctionnalités électroniques comme par exemple un GPS ou l’affichage de la température.

La plupart des montres mécaniques sont étanches. Il faudra faire attention à ne pas utiliser les boutons poussoir sous l’eau, car ces boutons ne sont souvent pas étanches.

Et si l’eau s’insère dans le mécanisme de la montre, cela peut faire de sérieux dégâts. Veillez donc à ne pas la remonter sous l’eau et à ne pas utiliser le chronographe si votre montre en est équipée.

 

Les bracelets de montre pour homme

Il existe trois différents types de bracelets : le bracelet en cuir (véritable ou imitation), le bracelet en métal, et le bracelet en caoutchouc.

Le bracelet en caoutchouc est plutôt réservé aux montres modernes à quartz, comme les montres sportives. On n’en trouve presque jamais sur les montres automatiques, ça ne correspond pas à l’apparence classique d’une telle montre.

Le bracelet en métal est un bracelet très viril, généralement de couleur argenté mais aussi parfois de couleur dorée. Le choix de la couleur dépendra de la couleur de votre peau.

Le principal avantage du bracelet en métal est qu’il résiste très bien aux chocs, à l’eau, et donc en général à l’usure. Optez pour un bracelet en métal si vous porterez votre montre tous les jours.

Un bracelet en cuir est aussi très masculin, même si il est plus classe et se portera plus facilement lors de soirées habillé qu’un bracelet en métal plus sportif et tout terrain.

Le cuir est moins résistant à l’usure. En revanche il est plus confortable à porter, car il est moins froid et absorbe moins la chaleur et laisse la peau respirer.

Voir aussi : Tout savoir sur la montre automatique d’homme

 

Entretenir une montre automatique

Les montres mécaniques nécessitent une révision et un entretien réguliers pour rester en bon état de fonctionnement – un peu comme pour une voiture.

Et le budget d’entretien d’une montre est généralement proportionnel au prix d’achat de la montre : plus le mécanisme est complexe et plus la montre sera difficile à démonter et à nettoyer.

Nettoyez votre montre régulièrement (toutes les semaines de préférence) avec un chiffon imbibé d’une solution d’eau savonneuse – le savon de Marseille est parfait pour cet usage. Frottez doucement le cadran et le bracelet (sauf bracelet en cuir).

Tous les 2 à 3 ans, apportez votre montre chez un horloger compétent pour une révision, de préférence l’horloger qui vous aura vendu la montre.

Il est impossible d’entretenir soi-même le mécanisme interne de la montre à moins d’avoir des connaissances en horlogerie très poussées.

Et même la plupart des horlogers n’entretiennent pas leur montre eux-mêmes : après une journée de travail, ils n’ont pas envie de s’occuper d’une montre supplémentaire mais plutôt de se détendre.

Un clapier lapin est un abri pour protéger un lapin. On peut aussi bien l’utiliser à l’intérieur qu’à l’extérieur, même si il est le plus souvent utilisé en extérieur car on privilégie la cage à lapin en intérieur – c’est moins cher et surtout moins encombrant.

Un clapier pour lapin peut se fabriquer soi même, ou s’acquérir en magasin animalier spécialisé. Ou en trouve aussi sur internet. Il existe plusieurs types de clapier à lapin, de différentes tailles et fabriqués avec différents matériaux.

Le clapier à lapin en bois est le clapier le plus courant. On en trouve dans toutes les gammes de prix, le facteur principal étant la taille. Ainsi, on peut trouver un petit clapier en bois pour moins de 90 euros. Et les clapiers les plus chers sont aux alentours des 300 voire 400 euros pour des modèles très haut de gamme.

Le modèle de clapier pour lapin en bois le moins cher et sans doute le clapier tipi. C’est une sorte de cage a lapin en forme de triangle, qui occupe peu de place et utilise très peu de bois. Et donc c’est un clapier qui ne coute pas grand-chose à fabriquer. On peut en trouver à 70 euros sur internet.

Pour une cage à lapin d’extérieur il est recommandé d’investir dans un clapier un peu plus onéreux. En effet, vous ne voudriez pas que votre petit ami meurt de froid, et seuls les clapiers moyens et haut de gamme sont isolés. Comptez entre 120 et 200 euros pour un clapier résistant et isolant.

Il existe aussi d’autres clapiers que le clapier en bois. Par exemple, on peut trouver des clapiers à lapin en béton. Ce type de clapier à lapin est moins chaleureux, et on l’utilise surtout pour l’élevage de lapins.

Un clapier en béton est une simple boite en béton. Elle est robuste et résiste mieux aux intempéries et aux conditions extérieures. En revanche c’est moins agréable à l’œil – et beaucoup moins confortable pour votre lapinou.

Le clapier pour lapin nain quant à lui est un clapier un peu plus petit qu’un clapier lapin classique. Il est donc moins cher et prend moins de place. Si vous avez un lapin nain, vous ferez des économies car un clapier lapin nain coûte moins de 60 euros en premier prix.

Vous pourriez aussi choisir d’acquérir un clapier lapin nain un peu plus haut de gamme, pour faire plaisir à votre animal si votre budget le permet. Les clapiers lapin nain coûtent entre 80 et 150 en milieu et haut de gamme.

Un lapin est un animal de compagnie formidable. Mais peut être que vos finances ne sont pas en très bon état, et vous aimeriez économiser sans en faire payer le prix fort à votre lapin ? Pas de panique, on peut trouver des clapiers à lapin pas chers.

Un petit clapier bas de gamme se trouve pour moins de 80 euros, et on peut encore faire des économies en achetant d’occasion, ou en fabriquant sont clapier soi-même.

 

Clapier lapin en bois

Un clapier à lapin sert à protéger votre lapin des conditions extérieures. Il est généralement divisé en deux parties : une partie basse ou il peut gambader librement (délimité par une grille), et une partie haute (ou latérale) où il peut s’abriter et se reposer.

La partie basse doit dans l’idéal être en contact avec le sol. Et la partie haute doit être remplie de paille. Ce n’est pas grave si votre clapier lapin en bois est un peu différent, l’important reste que votre lapin puisse s’abriter et rester bien au chaud.

On trouve différents modèles de clapier. Le moins onéreux est le petit clapier en bois en forme de triangle et allongé. On trouve des petits modèles de clapier en bois aux alentours de 40 à 60 euros. Sachez cependant que ce n’est pas l’idéal.

En effet, votre lapin a besoin de place pour se dégourdir les jambes. Et plus il a de place, meilleures sont ses chances d’être en bonne santé et de résister aux intempéries et au froid. Optez pour un modèle premier prix uniquement si votre budget vous y oblige (et que vous n’avez pas le temps de fabriquer un clapier à lapin vous-même).

Votre clapier à lapin doit être de bonne taille. Il doit aussi être correctement aménagé – surtout la partie « habitation ». Remplissez le clapier lapin de paille pour que votre lapin ait chaud. Vous pouvez aussi y ajouter une couverture.

Donnez suffisamment de nourriture à votre lapin pour qu’il prenne un peu de gras. Un clapier bois pour lapin n’est pas une solution miracle pour protéger des conditions extérieures – même si un modèle haut de gamme sera mieux isolé qu’un modèle bas de gamme.

Choisissez le modèle le plus spacieux, sans pour autant investir plus que ce que vous pouvez vous permettre. Si le temps extérieur se fait trop rude, n’hésitez pas à rentrer votre lapin à l’intérieur de la maison pour quelques jours le temps qu’il récupère et se refasse une santé.

Il arrive parfois aux propriétaires de lapin d’avoir des ennuis financiers. Cela arrive à tout le monde après tout, alors pourquoi pas nous aussi ? La façon la plus rapide d’économiser, c’est d’acheter un clapier lapin d’occasion.

Le clapier en bois est robuste et si vous l’inspectez correctement au moment de l’achat, il y a peu de chance qu’il vous lâche après quelques jours. Avant d’acheter prenez bien soin de poser quelques questions au vendeur sur d’éventuelles faiblesses du clapier.

La raison la plus courante pour laquelle on se sépare d’un clapier en bois, c’est que le lapin est mort et que l’on ne souhaite pas en adopter un nouveau. On a alors un clapier qui vaut une cinquantaine d’euros sur les bras –  et on peut le vendre d’occasion.

 

Un clapier lapin pas cher

Même si notre lapin est parfois notre meilleur ami, on n’a pas forcément les moyens de lui offrir un nouveau clapier haut de gamme tout neuf. Il existe plusieurs façons d’acquérir un clapier pour lapin pas cher.

Avant tout, sachez que le moins cher reste d’acheter une cage à lapin ou un enclos à lapin. Le clapier est plus cher car il nécessite plus de matériaux et de main d’œuvre. Un clapier à lapin en bois est déjà un accessoire de luxe – et les clapiers en béton sont également chers car plus robustes.

Si vous décidez d’acheter neuf, votre meilleure option sera d’acheter un clapier pour lapin en bois en forme de triangle. C’est un clapier pour lapin pas cher qui coûte en général moins de 60 euros. Mais votre lapin n’aura pas beaucoup de place pour se dégourdir les pattes.

 

Un clapier pas cher est un clapier déjà utilisé. Nombreux sont les propriétaires de lapins qui, une fois leur lapin décédé, souhaitent vendre leur clapier à lapin car il est encombrant. Sur le marché de l’occasion vous pourrez trouver des clapiers à lapin en bois pour la moitié de leur prix neuf.

Un clapier à lapin en bois est en général assez robuste surtout si il est milieu ou haut de gamme. Lors de votre achat, inspectez bien le clapier : vérifiez qu’il n’y a pas de trous dans le grillage, que l’ensemble est solide et ne penche pas au moindre petit coup de vent (ou à la moindre pression de la main).

Demandez à vos amis ou votre entourage s’ils connaissent une personne ayant un lapin. Parfois on trouve les meilleures affaires en passant par ses amis ou sa famille. C’est aussi un bon moyen de tisser des relations avec un autre passionné de lapins.

Pour les plus aventureux de mes lecteurs, vous pouvez aussi fabriquer un clapier en bois. Fabriquer son clapier à lapin n’est pas si difficile que cela, mais il faut quand même avoir de bonnes notions de bricolage. La matière première n’est pas très chère : il s’agit de bois.

Il n’y a pas de plan pour clapier à lapin en bois. En observant attentivement un clapier, et avec quelques notions, vous arriverez à agencer les planches de bois pour construire un clapier solide. Je vous conseille de prendre votre temps et de bien étudier les clapiers en bois en ventes dans les animaleries. Comment construire un clapier pour lapin ? En prenant son temps.

Faites-vous aider par un ami bricoleur si vous avez du mal à assembler votre clapier. Pour vous aider à construire un clapier pour lapin, voici plusieurs publication sur des forums de personnes ayant construit leur clapier à lapin : clapier à étage pour deux lapins , clapier à lapin géant, clapier et enclos.

 

Un clapier à lapin en béton

Il existe plusieurs alternatives aux cages à lapin : les enclos à lapins sont utiles pour laisser votre lapin se gambader, en revanche pour les abriter rien ne vaut un clapier. Les clapiers en bois sont idéaux car ils sont plaisant au regard et chauds.

 Le clapier en béton quant à lui est plutôt réservé à l’élevage. Il est robuste et très résistant aux intempéries. Mais il isole peu et sa grande ouverture vers l’avant en fait une mauvaise protection pour les lapins l’hiver.

Si vous avez un lapin en guise d’animal de compagnie, je vous conseille fortement d’opter pour un clapier à lapin en bois. Votre animal s’en portera mieux, sera très bien isolé du froid et des chutes de températures. Et un clapier en bois est aussi décoratif en extérieur.

Pour héberger votre compagnon à l’intérieur, une cage est la meilleure solution : c’est peu encombrant et pas trop cher. A l’extérieur, un clapier en béton devra être abrité sous un auvent par exemple, et la façade avant ne devra pas être exposée au vent – ou votre lapin risque de mourir.

Un clapier en béton est onéreux. On ne trouve pas de clapier en béton pour moins de 120 euros. En revanche il a l’avantage d’être très solide et réutilisable pendant plusieurs dizaines d’années s’il n’est pas trop exposé à la pluie.

Si vous prévoyez d’élever des lapins, je vous conseille d’acheter des clapiers en béton emboîtables. Vous pourrez les empiler, les superposer et les juxtaposer sans prend trop de place. Un clapier en béton est en général un cube de 70 cm de côté. C’est assez spacieux pour un lapin d’élevage.

Gardez en tête que même les lapins d’élevage ont besoin de se dégourdir les jambes de temps en temps. Prévoyez une grande cage pour les laisser en liberté les jours de beau temps. Et surtout, donnez à vos lapins suffisamment de nourriture pour qu’ils s’engraissent et soient résistants au froid.

Une galette de chaise est un type de coussin que l’on pose sur sa chaise pour la protéger ou l’embellir. On appelle souvent à tort la galette comme un « coussin de chaise ».

Il s’agit d’un linge de maison populaire car peu onéreux et disponible en de nombreux coloris et motifs différents. On peut garder une décoration d’intérieur cohérente simplement en changeant la galette de ses chaises.

Les galettes ont généralement un nœud pour être fixées à l’arrière de la chaise, et c’est ce qui les différencie des simples coussins. Elles ont aussi des coutures renforcées et sont plus tassées, pour être plus résistantes et confortables plus longtemps.

Sur ce site, je vais vous expliquer comment choisir une bonne galette de chaise robuste et confortable, et comment l’entretenir. Continuez notre lecture pour découvrir nos conseils.

 

Quelle galette de chaise choisir ?

La première étape pour choisir une nouvelle galette de chaise est de déterminer sa taille et sa forme. Si vous avez une chaise ronde alors vous devrez acheter une galette de chaise ronde.

Les galettes de chaise carrées sont généralement disponibles en 2 tailles très populaires : la taille 35×35 et la taille 40×40. On trouve aussi des galettes grande taille au format 45×45.

En ce qui concerne les galettes rondes, elles sont de taille standard correspondant à un diamètre de 40 centimètres ou parfois 36 centimètres.

Le choix du tissu est le second facteur à prendre en compte. La majorité des galettes de chaise sont fabriquées en coton. Les galettes un peu plus haut de gamme sont parfois fabriquées en Lin.

La garniture de la galette est quant à elle souvent en Polyester, surtout pour les modèles d’entrée de gamme. Plus on monte en gamme et plus il y a de chance que le rembourrage soit fait également de coton, ou d’un mélange de polyester et de coton.

Pour une galette de chaise de jardin ou d’extérieur, vérifiez qu’elle a bien été traitée contre l’humidité et les tâches. Si elle n’a pas été traitée vous pouvez le faire vous-même à l’aide de produits trouvés en magasin de bricolage. Il faudra renouveler ce traitement tous les 2 à 3 mois.

Certaines galettes sont aussi naturellement résistantes à l’humidité et aux taches, et se nettoient très facilement. C’est notamment le cas des galettes en PVC, ou mieux encore des galettes en tissu recouvertes d’un enduit écologique de protection.

Si vous avez des enfants en bas âge ou des animaux à la maison alors il vaut mieux que vos galettes soient traitées car elles seront plus faciles à nettoyer.

Certains modèles de galette de chaise sont un peu différents des autres. Parmi eux, un des plus populaires est la galette de chaise réversible à deux côtés de couleurs différentes. Elle permet en la retournant de changer subtilement la décoration d’une pièce.

Un autre exemple est la galette de chaise épaisse et renforcée. Elle est plus résistante à l’usure et, même si elle coute un peu plus cher, est un très bon investissement si vous restez assis(e) dessus à longueur de journée.

 

Comment entretenir sa galette de chaise ?

L’entretien d’une galette de chaise est un sujet délicat. Pourtant comme n’importe quel produit il suffit de faire attention aux spécificités indiquées sur l’étiquette.

En règle générale on trouve indiqué sur cette étiquette les règles pour le lavage. Certaines galettes supportent le lavage en machine, d’autres doivent être lavées à la main. Et quelques une peuvent aussi être nettoyées à sec.

En l’absence d’étiquette cela devient un peu plus compliqué. Pour ne pas risquer d’abimer votre galette je vous conseille dans ce cas-là de vous contenter d’un lavage à froid et à la main : la quasi-totalité des galettes le supporte.

Pour laver une galette de chaise à la machine, réglez votre machine à laver sur une température de 30 degrés Celsius maximum (car le polyester ne tolère pas bien la chaleur), et sur un essorage doux ou moyen. Un essorage trop fort aura pour conséquence de déformer votre galette.

Une fois votre galette lavée, laissez-la sécher de préférence à l’ombre car le soleil ternit les couleurs et les motifs. Placez-les suffisamment longtemps dans un endroit sec et ventilé, et laissez-leur le temps de sécher.

Surtout évitez de passer vos galettes au sèche-linge : cela les abimerais et les déformerais à cause de la chaleur. Un séchage à l’air libre est amplement suffisant (même si parfois un peu long).

Si vous avez traité votre galette contre l’humidité et les tâches, pensez à renouveler ce traitement tous les 2 à 3 mois. Il n’est pas nécessaire de laver ses galettes de chaise très fréquemment : 3 à 5 lavages par an seront suffisant dans la plupart des cas – car on ne reste pas assis dessus toute la journée !

 

Prix d’une galette de chaise

La galette de chaise n’est pas un produit très onéreux. On trouve de bonnes galettes pour environ une dizaine d’euros. Certains modèles premiers prix coutent même moins de 5 euros.

Pour une galette robuste comptez entre 10 et 15 euros. Au dela des 15 euros, vous payerez principalement pour la qualité du tissu (lin au lieu du coton) et du rembourrage (coton au lieu de polyester).

Certaines galettes plus chères sont aussi renforcées et leurs coutures mieux placées, pour durer plus longtemps. Car le problème des galettes est qu’elles s’abiment en général assez vite.

Si vous cherchez une galette de chaise pour pas cher, alors le meilleur endroit pour acheter est sur internet. Vous y trouverez non seulement des prix plus bas, mais aussi des critiques du produit par d’autres acheteurs.

Certaines promotions valent le cout et sont de très bonnes affaires, d’autres sont simplement des offres afin de vider les stocks (comme pendant la période des soldes) et ne mettront pas en avant des produits de qualité – mais plutôt le contraire c’est-à-dire les produits de mauvaise qualité qui ne se sont pas vendus.

Une autre raison pour laquelle certaines personnes mettent un prix un peu plus élevé dans leurs galettes de chaise est la personnalisation. Une galette de chaise personnalisée ou avec un motif intéressant et recherché pourra couter plus de 20 euros, et parfois même jusqu’à 30 euros.

Pour une galette de chaise classique, à la fois simple robuste et sobre, optez pour un modèle d’une grande marque de linge de maison et à un prix raisonnable. Voici quelques marques qui vendent des galettes de chaise :

  • Les 3 suisses
  • Ikea
  • Becquet (haut de gamme)
  • La redoute
  • Alinéa
  • Maison du monde (vendus uniquement avec une chaise)

Enfin certains modèles rares sont généralement plus chers car ils se vendent moins bien. Et dans ce cas, votre meilleure option est peut-être d’acheter vos galettes de chaise en seconde main.

Les sites de petites annonces comme Leboncoin.fr ou de vente aux enchères comme Ebay.fr vous permettront de trouver des modèles un peu plus rares – parfois à un prix dérisoire.

 

Choisir la couleur de sa galette de chaise

La couleur d’une galette de chaise dépend surtout de votre décoration existante. On essaye d’accorder les galettes avec l’ambiance de la pièce.

Une galette met aussi bien en valeur la chaise si elle est en bois. Evitez les tons trop colorés et préférez des tons mats pour pouvoir réutiliser vos galettes lorsque vous changerez de mobilier.

Pour varier votre décoration d’intérieur, vous pouvez aussi utiliser des galettes de chaise à double face et double motif. Il vous suffira de retourner vos galettes pour changer l’aspect de vos chaises.

On trouve des galettes de toutes les couleurs : rouge, bleu, gris, noir, blanc, béton, chocolat, écru, gris foncé, anis, argile, poivre, corail, denim, etc. Vous l’aurez compris, la couleur d’une galette n’est pas un facteur très limitant.

Pour la cuisine, un choix assez classique est le vichy rouge assorti à une belle nappe de même motif. On trouve aussi des galettes vichy en bleu ou gris.

Si vous préférez des couleurs unies alors un rouge ou un bordeaux iront avec la plupart des ameublements en bois. Le blanc reste une valeur sure pour toutes les chaises, mais a l’inconvénient d’être salissant.

Si vous devez utiliser vos galettes de chaise à l’extérieur, optez plutôt pour un ton plus naturel comme le vert ou le marron. Le beige, le blanc cassé ou l’écru sont aussi de bonnes couleurs pour une terrasse en pierre.

Concernant l’aspect sachez que la galette de chaise volantée (parfois appelée galette de chaise à froufrous) sont plus difficiles à nettoyer et surtout à repasser. Réservez-les plutôt aux pièces calmes comme une chambre à coucher plutôt qu’une salle à manger ou elle sera trop vite salie.

Pour une pièce à vivre préférez plutôt une galette de chaise à l’aspect sobre, simple de forme et robuste. Rien ne vous empêche de vous lâcher sur les couleurs et les motifs !

Un lit contemporain est un lit à l’aspect moderne, qui peut être en bois ou en métal, et qui a souvent un aspect sobre et discret. Ce n’est pas un lit très ostentatoire.

Il existe de nombreux modèles de lits contemporains disponibles à la vente, et ils partagent presque tous ces mêmes caractéristiques. Ils s’accordent très bien avec du mobilier contemporain.

Certains modèles sont un peu plus typés et ne conviennent pas à tous les décors. Le lit à baldaquin contemporain par exemple rappelle les lits du 16ème siècle. Un lit futon contemporain quant à lui aura très bien sa place dans une chambre zen ou aux inspirations asiatiques.

Sur cette page je vais décortiquer les différents types de lit contemporain et vous expliquer leurs avantages et inconvénients. Vous découvrirez des lits de formes et couleurs différentes : du lit rectangulaire vert pastel au lit rond blanc classique.

 

Matériau du lit contemporain

Lors de l’achat d’un lit la première chose à savoir est le matériau dans lequel vous souhaiteriez qu’il soit fabriqué. Cela dépend à la fois de la décoration déjà préexistante dans votre chambre à coucher, mais aussi de vos gouts et préférences personnelles.

Si vous n’avez pas encore aménagée votre chambre alors n’importe quel lit fera l’affaire et vous pouvez laisser libre cours à votre imagination. C’est le meilleur des cas.

Un lit contemporain en bois sera chaleureux. Le bois massif est plus onéreux mais aussi plus agréable que les panneaux de particule – il sera également plus solide et plus durable.

Les bois parmi lesquels vous pouvez choisir sont nombreux : le chêne, le hêtre, l’érable, le pin, le sapin, le noyer, etc. Pensez à vérifier la présence du label de forêt éco gérée PEFC ou (mieux) FSC.

Le lit en bois de couleur naturelle a cependant une connotation d’âge et n’est pas le lit le plus contemporain. Pour un lit très contemporain optez plutôt pour une structure en bois peint (en blanc ou noir) ou métallisée pour un rendu un peu plus froid.

Le rendu final de votre pièce dépendra aussi beaucoup du linge de lit choisit. Un lit en métal peut être au final plus chaleureux qu’un lit en bois, et vice-versa.

Pour un rendu le plus chaud possible, le troisième et dernier matériau dans lequel un lit contemporain peut être fabriqué est le cuir. Un lit en cuir est un lit très masculin. Les cuirs utilisés sont souvent du cuir de vachette ou de buffle pour les modèles plus hauts de gamme.

On trouve des cuirs blancs, noirs et gris. Ce sont les trois couleurs qui reviennent le plus dans les lits récents. Vous pouvez aussi trouver des lits dans des couleurs qui sortent de la norme. Le rouge est une couleur de plus en plus répandue.

Gardez en tête qu’un lit contemporain est par nature sobre, et qu’une couleur flashy ira à l’inverse de cette tendance. Si vous cherchez un lit de couleur plus voyante le lit contemporain ne devrait pas être votre premier choix.

Le lit contemporain blanc laqué est un des choix les plus populaires. Pour une alternative tout aussi sobre je vous conseille le blanc cassé, la couleur taupe, chocolat ou même vert anis. Ce sont toutes des couleurs sobres au style contemporain.

 

Le format et le prix d’un lit contemporain

Le lit contemporain comme tout lit se voit décliné en plusieurs formats. Le format le plus classique est le lit double : un lit au format 160×200 (Queen size) ou 180×200 (King size). On trouve aussi des lits doubles au format réduit 140×200 – mais ils sont plus rares.

Les lits contemporains sont rarement déclinés en format une place. Ce ne sont pas des lits pour personne vivant seule ou qui a peu de moyens. C’est un type de lit luxueux.

Pour un lit contemporain pas trop cher il existe un modèle pratique : le lit contemporain modulable. C’est un canapé lit au design en général sobre. En fait il s’agît ni plus ni moins que d’un clic-clac haut de gamme.

Le lit modulable a une moins bonne qualité de couchage qu’un lit classique. Il sert aussi souvent de canapé et s’use donc plus rapidement. On trouve des modèles qui se rangent dans une armoire la journée et se déplient facilement la nuit venue.

Pour économiser de la place on peut aussi choisir un lit contemporain avec des rangements : sous forme de tiroirs ou, beaucoup plus discret et pratique, d’un grand espace situé sous le sommier.

Prix d’un lit contemporain

Un lit contemporain n’est pas un lit premier prix. C’est un lit haut de gamme et qui n’est pas destiné à ceux qui regardent leur portemonnaie de très près. On ne peut pas acquérir un lit contemporain à prix dérisoire – comme c’est possible avec des lits classiques de conception simple.

Le budget à prévoir est d’environ 500 euros. Le meilleur rapport qualité prix se situe entre 500 et 800 euros. On trouve quelques bons modèles entre 400 et 500 euros mais il faut avoir l’œil, ou se faire accompagner par un expert.

Pour un modèle premier prix vous devrez sacrifier à la fois sur la qualité de l’ensemble (solidité, rigidité, sommier et matelas) mais aussi sur l’aspect qui sera moins recherché et de moins bonne finition.

On trouve des lits contemporains pas cher pour moins de 300 euros. Prévoyez un budget de 250 à 400 euros et prévoyez du temps pour comparer les modèles. On peut trouver la perle rare en investissant quelques heures de son temps.

Le prix du lit est important mais ce n’est pas le seul critère. Regardez aussi les services associés : livraison offerte ou payante, prix de l’assemblage par le livreur, ainsi que la garantie du lit.

 

Le lit contemporain rond – avantages et inconvénients

Un lit rond est un lit double de par sa très grande taille. C’est un lit original qui vous démarquera à coup sûr de votre entourage et des décors classiques. C’est un des lits les plus contemporains, qui  n’existe que depuis quelques décennies.

On ne mesure pas un lit rond par sa largeur ni sa longueur, mais par son diamètre. Il mesure entre 2 mètres au minimum et 2m50 pour les modèles les plus grands. On trouve aussi des modèles de plus grande dimension dans les modèles spéciaux (comme le lit rond à eau).

Un lit rond prend beaucoup de place dans une pièce. Il sera forcément plus grand qu’un lit rectangulaire et c’est son principal inconvénient. Sachez aussi que ça peut être un avantage, car on ne risque pas de se prendre les pieds dans les angles – chose qui arrive assez fréquemment dans une petite pièce.

Paradoxalement le lit rond est donc idéal dans les petits espaces car il permet de dégager de plus grands espaces dans les coins de la pièce.

Un second inconvénient est que le lit rond peut être perturbant lorsque l’on a l’habitude de dormir dans un lit rectangulaire. Car on perd assez facilement ses repères par rapport à la forme du lit : on peut se réveiller un matin et ne pas savoir de quel côté se trouvent les oreillers.

Cela peut paraitre un peu bête mais c’est une réalité. Si nos lits sont toujours positionnés avec la tête vers un mur, c’est qu’il y a une raison : on a besoin de repères même lors du sommeil. Car une perte de repère peut fragiliser la qualité du sommeil.

Avant d’effectuer votre achat, trouvez une occasion d’essayer ce type de matelas (dans un hôtel ou chez des amis par exemple). Certaines personnes sont très sensibles à l’orientation du lit, alors que d’autres ne verront aucune différence. En l’essayant vous saurez à quelle catégorie vous appartenez.

 

Budget pour un lit rond

Un lit contemporain rond sera plus onéreux qu’un lit contemporain classique. Il n’y a pas de modèles de lit rond de qualité à moins de 400 euros. Les premiers prix à 300 euros ne sont pas très solides.

C’est un modèle plus cher mais aussi plus original. Si votre budget ne vous permet pas d’acheter un lit de bonne qualité orientez-vous plutôt vers un lit classique qui vous durera plus longtemps – et que vous pourrez revendre pour acquérir un lit rond plus tard.

Si au contraire vous ne regardez pas au porte-monnaie alors sachez qu’il existe des modèles de luxe comme le lit rond rotatif (idéal pour changer de vue facilement) ou le lit rond à eau (qui inclus même parfois un système de chauffage ou de refroidissement). Ce dernier vaut souvent plusieurs milliers d’euros.

 

Le linge de lit rond

Il existe quelques modèles de lits ronds qui accueillent un matelas de format rectangulaire classique. Mais ce serait se priver de tous les avantages d’un lit rond. C’est aussi moins confortable qu’un grand matelas rond.

Qui dit lit et matelas rond dit aussi linge de lit rond : draps et housses de couette ronds ou rectangulaire et de très grande taille.

Il faut donc compter un budget un peu supérieur pour votre lit rond que pour un lit classique. Comptez environ 10 à 20% d’augmentation par rapport à du linge de lit classique. Vous aurez un choix de linge réduit – sachez-le.