Receveur de douche italienne

Un receveur de douche italienne est un receveur au même niveau que le sol, plat ou presque plat et qui est chargé d’éliminer l’eau usée de la douche.

Il s’agit généralement d’un bloc en céramique encastré dans le sol et qui redirige l’eau vers un siphon puis dans les canalisations d’évacuation.

Certains receveurs de douche italienne sont complètement ouverts, et d’autres permettent l’ajout de parois ou de porte de douche. Plus rarement on voit aussi des douches italiennes fermées au format cabine.

Sur ce site je vais vous expliquer tout ce qu’il faut savoir sur ce type de receveur. Vous découvrirez les différents receveurs et revêtements qu’il est possible de réaliser, ainsi que mes conseils pour installer ou faire installer votre propre receveur de douche italienne.

 

Les différents types de receveur

Un receveur de douche italienne est comme un receveur classique, hormis qu’il est très esthétique et se fond dans le décor en étant au même niveau que le sol.

En général on ne peut remarquer une douche italienne que par la présence de la colonne de douche, d’un élément de séparation (vitre) ou par la légère inclinaison du sol qui sert à évacuer l’eau.

Les receveurs de douche peuvent se poser de trois façons différentes : ils peuvent être surélevés par rapport au sol, posés sur le sol, ou encastrés dans le sol (sous le niveau du sol).

Les receveurs de douche italienne ne sont presque jamais surélevés ou posés. Il faut généralement les encastrer, soit en ayant un sol abaissé dans la zone de douche, soit en surélevant le reste de la pièce d’une dizaine de centimètres.

On trouve aussi des receveurs de douche dits « ultra fins » qui ne sont pas des receveurs de douche italienne mais simplement des receveurs posés et qui ont un rebord de très petite taille. Ces receveurs sont moins chers à moins compliqués à installer, et recommandés pour les petits budgets (inférieur à 300 euros).

 

Le receveur de douche à carreler

Un receveur à carreler est un receveur qui est masqué sous du carrelage. Une fois installé, on le recouvre de carrelage – en général le même carrelage que celui de la salle de bain.

Les receveurs de douche italienne à carreler sont les modèles les plus populaires car ils permettent une personnalisation unique. On peut donc les introduire plus facilement dans le décor de sa salle de bain.

Il est possible d’utiliser de nombreux matériaux sur un receveur à carreler. Les matériaux les plus courants sont l’ardoise, l’acrylique, le bois, ou encore l’acier émaillé (résistant aux rayures).

On trouve aussi des receveurs couverts de céramique, de béton ciré, de pierres ou parfois de galets. Vous pouvez laisser libre court à votre imagination et à vos délires les plus fous !

 

Prix d’un receveur de douche italienne

Une douche italienne est avant tout une douche haut de gamme, et son prix est plus élevé que celui d’une douche classique avec un receveur plus simple à installer.

Pour un receveur de douche italienne à carreler petit format comptez au minimum 200 euros pour un produit de qualité et qui ne s’abimera pas trop vite.

Plus la taille du receveur augmente, et plus le prix sera élevé. Sur des douches de 2 mètre de long pour 1 mètre de large, la facture peut s’élever rapidement à plus de 500 euros.

Mais il ne faut pas pour autant hésiter à mettre un prix plus élevé pour ce type de produit, car une douche ne se change pas tous les jours. C’est un investissement pour votre habitation.

Une douche correctement installée ne se dégrade pas en quelques années. Certaines douches italiennes bien entretenues ont aujourd’hui plus de 20 ans et de longues années devant elles. Pour un receveur qui coute 400 euros cela revient à seulement une vingtaine d’euro par année.

Le receveur en lui-même n’est pas la seule dépense à prévoir. Il faudra aussi penser à inclure les éléments d’évacuation de l’eau et d’étanchéité, le mortier, etc. qui alourdissent souvent la facture de 200 à 250 euros.

Alternativement, vous pouvez demander à un carreleur de venir vous installer ce receveur et vous pourrez ainsi économiser sur tous les matériaux d’installation.

 

Cout d’installation d’un receveur de douche

Poser un receveur de douche italienne demande beaucoup de temps, et la main d’œuvre a un cout. Faire poser ce type de receveur vous coutera plus cher que pour un bac de douche classique.

Car les receveurs de douche italienne doivent être encastrés, et donc le sol de la salle de bain doit généralement être surélevé. Ce type de receveur nécessite souvent un cout supplémentaire.

Il y a aussi des couts associés à la plomberie, surtout si celle-ci n’a pas été prévue pour accueillir une colonne de douche et un receveur à l’endroit de la pièce ou vous voudriez l’installer.

Si votre budget est limité à moins de 300 euros, mon conseil est de vous orienter vers un receveur de douche ultra plat : il vous en coutera bien moins cher et donnera un rendu visuel très similaire.

La pose d’un receveur de douche italienne est généralement facturée entre 300 et 500 euros (TTC). Il ne faut pas hésiter à négocier avec plusieurs constructeurs et carreleurs pour tenter d’obtenir le meilleur prix.

Pour économiser vous pouvez aussi poser votre receveur de douche italienne par vous-même. Ce n’est pas conseillé aux débutants qui n’ont aucune connaissance en bricolage, mais peut vous permettre d’économiser – surtout si vous avez du temps libre à y consacrer !

 

Installation d’un receveur de douche italienne

L’installation d’un receveur de douche italienne demande des connaissances en bricolage, et plus particulièrement en plomberie et un carrelage.

Si vous n’avez jamais fait de bricolage, et que vous n’avez aucun outil, installer un receveur de douche peut être risqué mais très gratifiant. Prévoyez 6 à 8 heures pour installer votre receveur – répartis sur deux jours.

En ce qui concerne ce type de travaux, il vaut mieux ne pas se presser, surtout pour une première fois. Car en cas d’erreur les dégâts peuvent être désastreux.

Il vaut mieux parfois mettre son égo de côté et laisser faire un professionnel du bâtiment (constructeur ou carreleur). Libre à vous de décider si installer un receveur par vous-même est une bonne idée.

Le critère le plus important lors de toute installation de receveur de douche est l’étanchéité. Si vous avez un problème de fuite au niveau du receveur de douche, vous pourrez rapidement observer ces problèmes dans votre salle de bain :

  • Infiltration d’eau sous le receveur, dans le sol et donc dans les étages inférieurs
  • Peinture qui cloque ou
  • Carreaux qui se décollent

Il faut prévoir une bonde et un tuyau de sortie d’eau qui soit d’un diamètre suffisant pour permettre l’évacuation rapide de l’eau – et ainsi éviter que la surface du receveur ne soit submergée.

Pour une douche italienne de grande taille, il existe des Bondes et tuyaux d’évacuation de grande taille qu’il faudra utiliser sous peine de débordements.

Une fois la bonde installée, vérifiez qu’elle soit bien étanche en y versant de l’eau avant de poser le receveur. Si elle fuit c’est le dernier moment ou vous pourrez rectifier le problème, car une fois le receveur en place vous ne pourrez plus y accéder.

Pour maintenir l’étanchéité de la douche, le plus important est de poser le receveur et le carrelage avec des colles adapté. Il faudra aussi installer des bandes d’étanchéité au moment de coller le receveur au sol, ainsi que des joints d’étanchéité entre le receveur et le rebord du sol ainsi que le mur.

Placez vos bandes d’étanchéité et réalisez vos joints avec la plus grande attention. Il vaut mieux consacrer un peu de temps supplémentaire à la réalisation des joints, plutôt que d’être obligé de recommencer à zéro à cause d’un problème de fuite.

Pour que la surface de cette douche soit étanche, il faudra y passer du temps – c’est une sacré épreuve !

On trouve de nombreuses vidéos qui expliquent la démarche d’installation pour un receveur. Ces vidéos contiennent des instructions détaillées pour la pose, ainsi que les outils et matériaux nécessaires.

Voici quelques-uns des outils indispensables :

  • Un crayon
  • Une raclette d’étanchéité
  • Une spatule crantée
  • Un marteau
  • Des lunettes et gants de protection

Les matériaux nécessaires à la pose sont :

  • Des bandes d’étanchéité
  • Du mortier-colle
  • Du joint en silicone
  • Du joint pour carrelage (si receveur à carreler)

Vous pourriez aussi avoir besoin de carrelage mural pour terminer votre mur (si votre douche est adjacente à un mur) ainsi que du carrelage similaire à celui de votre salle de bain dans le cas d’un receveur à carreler.

Voici plusieurs vidéos expliquant la pose d’un receveur :

Choisissez celle qui vous semble la plus claire (pour éviter d’avoir des problèmes lors de la procédure chez vous).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *